Minami Shineyo Fansub

AccueilPortail*CalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sortie des deux derniers épisodes de Smile You ; )


Le Ré-up de toutes les releases prendra un peu de temps, veuillez m'excuser par avance ^^

Derniers sujets
» Charte du Forum
Mer 12 Oct - 16:00 par verozac

» Règlement du Forum
Mer 12 Oct - 15:54 par verozac

» Présentation
Mer 12 Oct - 15:48 par verozac

» presentation
Mar 22 Sep - 18:52 par vali972

»  Re: Petit message à l'attention des nouveaux inscrits
Mar 15 Sep - 18:06 par more91

» Annyeong :)
Jeu 10 Sep - 22:49 par beento93

» Présentation
Lun 31 Aoû - 17:54 par Adam00731

» Présentation
Sam 29 Aoû - 14:50 par Mirinae

» annyeong haseyo
Jeu 23 Juil - 18:41 par william075


Partagez | 
 

 X-Japan (groupe culte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hidelirium

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 31
Localisation : Belgium

MessageSujet: X-Japan (groupe culte)   Sam 9 Avr - 11:43

X-JAPAN




Voici, le groupe de légende du Rock et du Heavy Metal japonais : X-Japan. X-Japan est l’histoire de cinq gars ou plutôt six (vous verrez plus tard pourquoi) qui voulait conquérir le monde… enfin presque. X-Japan est un style à part entière avec sa musique hard rock symphonique, sa voix rauque et son look provocateur. Très inspiré par le groupe Kiss, ils arboraient des tenues vestimentaires très agressives et à la fois très glamour. Sans le vouloir, ils vont être les précurseurs du mouvement Visual Key au Japon. Même si au fil des ans ils afficheront un style beaucoup plus sobre, le guitariste hide se cantonna dans un style vestimentaire et capillaire les plus extravaguant les uns que les autres. Cette mise en scène fit en sorte de construire une certaine identité au groupe de même qu’une grande aura à ses membres. Seulement, il n’y avait pas que cela, il y avait aussi leur musique. Dans l’impressionnant répertoire d’X-Japan, il pouvait y avoir tant des morceaux influencés soit par le Trash Metal ou soit par le Speed Metal, que les balades les plus tristes. Cette dualité façonna davantage l’image du groupe et sera symbolisée par le titre Art of Life. Les principaux thèmes abordés dans toutes leurs compositions sont le meurtre, la souffrance, la tristesse, le sexe, le suicide et la mort (Youpie, vive la dépression !). Même si le groupe atteindra des sommets, le succès ne fut pas si évidant et les débuts ne furent pas toujours roses.

Tout commence à Tetayama au Japon. Yoshiki et Toshi, collégiens, se connaissent depuis tout petit. A l’école, Yoshiki est un élève dissipé et le suicide de son père en fut certainement la cause. Depuis sa tendre enfance, il est baigné par la musique. Grâce à sa mère, il apprit le piano dès l’âge de cinq ans. Après avoir vu Kiss en concert, il est décidé à faire du rock et se met à la batterie. Toshi, lui, est beaucoup plus studieux. Il avait même l’ambition d’entamer des études de médecine, mais Yoshiki l’a vite ramené à la raison. Ils ont donc eu, très jeune, de nombreux projets musicaux, enfin plutôt Yoshiki, car Toshi suivait le mouvement. Au collège, ils montent le groupe Dynamite qui devient ensuite Noise. Lorsque tous les collégiens sont partis dans les différents lycées du Japon, Yoshiki et Toshi se retrouvent seuls avec leurs rêves de rock star. C’est ainsi qu’ils décident de fonder le groupe X (tout court) dont Yoshiki sera l’embryon central. Yoshiki a appelé le groupe… X, car il ne savait comment l’appeler. Certaines raisons peuvent être parfois très simples. Yoshiki prend d’ailleurs des cours de conservatoire afin de parfaire sa formation musicale, mais les arrête très rapidement pour tenter avec Toshi sa chance à Tokyo.


En 1985, X sort une première ébauche avec le single « I’ll kill you » (très rustique comme titre, vous ne trouvez pas). Durant les premières années, de nombreux guitaristes et bassistes se sont succéder dans le groupe : Terry (guitare, 1982-1985), Tomo (guitare, 1984-1985), Atsushi (basse, 1985), Eddie (guitare, 1985), Hally (guitare, 1985), Isao (guitare, 1985), Jun (guitare, 1985-1986), Zen (guitare, 1985-1986), Hikaru (basse, 1985-1986), Kerry (guitare, 1986), Satoru (guitare,1986). On peut dire que Yoshiki savait ce qu’il voulait. En 1987, les guitaristes hide et Pata intègrent le groupe et X prend ainsi sa forme définitive : Yoshiki Hayashi (piano/Batterie), Toshimitsu « Toshi » Deyama (chant), Hideto « hide » Matsumoto (guitare), Tomoaki « Pata »Ishizuka (guitare) et Taiji Sawada (basse).
En 1988, X sort son premier album « Vanishing Vision », mais cela n’a pas été sans mal. Faute de trouver une maison de disque, Yoshiki monte sa propre boîte « Extasy Records »avec les économies de sa mère pour produire l’album. Le look provocateur du groupe n’inspirait pas forcément de l’estime pour ces cinq jeunots. Les ventes de l’album sont satisfaisantes et permettent d’ambitionner un second opus. La même année, le groupe fait une brève apparition dans le film « Tokyo Pop ».





En 1989 a lieu l’album de la confirmation : Blue Blood. Les singles se vendent autant que l’album qui s’écoule à 600 000 exemplaires et qui atteint la 6ème place des charts japonais, ce qui est très remarquable sur la scène Jrock de l’époque. D’ailleurs, les singles « Kurenai » et « Endless Rain » dépassent le million de ventes. Pour cet album, la production est assurée par CBS Sony. Les tournées du groupe s’enchaînent avec une vitesse folle, et on peut dire qu’ils assurent le spectacle sur scène. X est entrain de marquer l’histoire du rock japonais. Au même moment, les premiers problèmes de santé de Yoshiki font leur apparition et perturbent la tournée à cause d’une hernie discale. En 1990, le groupe reçoit la récompense suprême pour un artiste nippon de Meilleur Artiste de l’année au Japan Record Award.



En 1991, X sort leur troisième bébé « Jealousy » qui atteint la première place des charts japonais. L’album est toujours aussi rock, même si on retrouve beaucoup plus de ballades. Malgré ce succès commercial, Taiji a de plus en plus de mal à supporter l’autorité de Yoshiki sur le groupe et aimerait apporter davantage sa touche personnelle. Cela n’empêche pas X de remplir le jour de l’an le Tokyo Dôme, 55 000 places à guichet fermé. Ce sera le commencement d’une longue histoire d’amour entre X et cette enceinte puisque X fut le premier groupe japonais à y jouer trois jours de suite. Mais début 1992, le divorce entre Taiji et Yoshiki est consommé, et le bassiste quitte le groupe. Les raisons officielles évoqués sont « des divergences musicales et vestimentaire » (véridique), et il faut dire aussi que Taiji en avait marre de se faire passer pour un tatoué androgyne (pas véridique). Heath le remplace au pied levé à la basse. Entre temps, X se trouve un nouvel éditeur : Atlantic, qui deviendra plus tard Warner. Le groupe essaie de faire une percée aux Etats-Unis, mais sans succès. Les raisons sont multiples : la barrière de la langue, la différence de culture et… l’accent approximatif de Toshi. Cependant, cette virée américaine aura quand même sa petite influence, car Yoshiki se rend compte qu’il existe un groupe homonyme américain depuis dix ans et il décide de rebaptiser le groupe X – Japan pour éviter la confusion.

Le 25 août 1993 a lieu la sortie d’ « Art of Life », un mini album assez conceptuel condensé en une seule chanson de 29 minutes ! Et pourtant, malgré son côté innovant et déroutant à la fois, il reçoit le même succès que Jealousy. Le morceau sera joué que quelques fois en live, car il était très éprouvant, tant pour les musiciens que pour le chanteur Toshi. Ce dernier avait du mal à placer sa voix lors de l’enregistrement du titre, mais le résultat est assez probant. Cette chanson mi-rock mi-classique a nécessité quatre ans de travail, car Yoshiki était sans cesse insatisfait. On peut affirmer qu’Art of Life résume à lui seul le gigantisme, le talent et le style d’X-Japan.


La maison d’édition Warner commence à s’impatienter, car, depuis 1991, le groupe n’avait plus sorti de véritable album. Les carrières solos de chacun des membres, notamment celle d’hide, n’ont pas accéléré les choses. Excédé, Warner coupe les vivres au groupe et Yoshiki est obligé de vendre sa ferrari (on ne va pas le plaindre tout de même) pour financer l’enregistrement d’un single. Néanmoins, X-Japan entame une nouvelle tournée avec des dates bien espacées pour ménager la santé de Yoshiki, même si le 14 mars 1996 à Nagaya, il dut annuler le reste de la tournée suite à des nouvelles douleurs à son hernie.

Le 4 novembre 1996, l’album « Dahlia » est enfin dans les bacs. L’album contient des balades et des morceaux de métal, une dualité qui ne quitte pas le groupe. Mais avec l’arrivée de Heath, le son est beaucoup plus fouillé, plus abouti. Seulement, l’enregistrement de Dahlia ne se passe pas très bien, car Toshi est agacé et blessé par le temps passé par les ingénieurs du son et par Yoshiki à modifier sa voix. Mais pourtant, rien ne laissait présager ce qui allait se dérouler.
21 septembre 1997, enfer et damnation, yoshiki annonce la dissolution du groupe. Un Last Live est prévu pour le 30 et 31 décembre de la même année. Le show et les larmes sont au rendez-vous. Une dernière chanson est composée à l’occasion : The last song. X-Japan n’était plus, car Toshi en avait marre de la vie de rock star et aspirait à une vie plus sereine, plus tranquille. Certaines rumeurs ont mis en cause sa femme l’actrice Kaori Morisumi appartenant à la secte Remuria. Elle l’aurait poussé à quitter le groupe, mais finalement, il n’en est rien. Sans Toshi, Yoshiki ne peut concevoir X-Japan. Seulement, cette interruption des activités est provisoire, car Yoshiki et hide souhaitait reformer le groupe pour l’an 2000 avec un autre chanteur à la place de Toshi. Mais le destin en décidera autrement.



Le 2 mai 1998, hide est retrouvé dans sa chambre pendu à une serviette. On constate son décès quelques heures plus tard à l’hôpital de Tokyo. Toute la scène japonaise est sous le choc. Certains fans d’hide n’hésitent pas à se donner la mort pour rejoindre leur idole dans l’au-delà. Yoshiki doit même intervenir pour enrayer cet engrenage. Lors de ses funérailles, 80 000 personnes se sont massés devant le temple Shinto, des personnalités comme Marilyn Manson (c’est hide qui lui fait « découvrir » le mégaphone) ou comme les membres de Luna Sea ont assisté à la cérémonie. Le reste du groupe lui a rendu un dernier hommage en interprétant une dernier fois « Forever Love ».

Les causes du décès ont d’abord laissé penser à un suicide. Mais comme hide avait une multitude de projet et comme il n’était absolument pas dépressif, cela ne tenait pas la route. Même si cela n’est pas totalement établi, la thèse de l’accident est plus plausible : hide est rentré chez lui ivre mort après avoir fait la fête avec son frère. Sa petite amie ou un membre du staff selon différentes sources le couche, et lorsqu’elle ou il revient une heure plus tard, elle ou il retrouve hide pendu à une serviette reliée à la clenche de la porte. Hors, celui-ci avait pour habitude d’étirer son cou à l’aide d’une serviette reliée à une porte pour soulager ses raideurs à la nuque et au dos. Seulement, ce jour-là, il était tellement ivre, qu’il a du s’assoupir et s’étrangler par la même occasion.



Mais au milieu des années 2000, Toshi et Yoshiki renouent contact. Les rumeurs les plus folles annoncent une possible reformation du groupe. Et le 4 juin 2007, le rêve devient réalité. On confirme la réunification du groupe (Toshi, Yoshiki, Pata et Heath) pour une tournée mondiale et la préparation d’un nouveau single. X-Japan, tel un phénix, renaît de ses cendres. Pendant cette année qui fera date auprès des fans, X-Japan, sans sortir d’album ou de single, a vendu 20 millions de disques et 2 millions de vidéos.

Le nouveau titre « I.V. » sort à l’occasion du film Saw IV. Pour le clip, ils décident de le tourner sur une scène installée au dessus du centre commercial d’Odaiba. 10 000 curieux se sont réunis pour l’occasion. Le single I.V. apparaît le 22 janvier 2008 sur Itune et atteint la tête des ventes quotidiennes pour cette journée. Pour le moment, la préparation d’un nouvel album n’est pas à l’ordre du jour. Au printemps, ils entament leur tournée japonaise avec une halte de trois jours au Tokyo Dôme. On y voit les quatre membres arrivant sur scène avec une grande peluche représentant hide, et une de ses Mocking Bird dressée sur scène pour lui rendre hommage. On utilisa même un hologramme à son effigie afin de le rendre le plus présent possible pour un tel évènement. Lors de ces trois jours, pour pallier l’absence du guitariste défunt, se sont succédés dans l’impressionnante enceinte : Sugizo de Luna Sea, Wes Borland de Limp Bizkit et Richard Fortus de Guns N’Roses. Les ennuis de santé de Yoshiki ont postposé la tournée mondiale à une date ultérieure. On reproche souvent à Yoshiki de voir trop grand et de forcer un peu sur la corde raide, le résultat est que ses cervicales en ont pris un sérieux coup, même si cela n’est pas étonnant lorsqu’on voit Yoshiki jouer à la batterie, et nul ne sait s’il pourra en rejouer. Les autres membres ne sont pas en reste quant aux problèmes de santé ou d’ordre privé. Seul Sugizo, ancien guitariste charismatique de Luna Sea, a l’air de tenir encore debout. Et oui, c’est le dernier arrivé en date pour pallier l’absence du regretté hide, il fut officiellement intégré au groupe au printemps 2009. A ce jour, les nombreux fans du groupe s’inquiètent de la santé de Yoshiki, car sans lui, la renaissance d’X ne pourra pas avoir lieu. En attendant, on a pu entendre lors d’un live, une nouvelle composition du groupe dont le titre est « Jade », et plus tard le titre "Born to be free", ce qui annonce prochainement la sortie d'un nouvel vers la fin août, même si on sait qu'avec yoshiki rien est définitif.

Dernièrement, à défaut d'y faire un concert, Yoshiki et Toshi ont fait plaisir à leurs fans Français et autres en prestant un showcase lors de la Japan Expo, édition 2010. Et la santé de Yoshiki a l'air d'aller pour le mieux en ce moment puisque X-Japan a eu le privilège de faire quelques concerts aux States.


Ce qui est très rare dans la carrière d’un groupe, c’est qu’aucun morceau ne soit à jeter, et c’est le cas d’X-Japan. Même si le groupe ne fut pas très prolifique en nombre de morceaux, le qualitatif fut toujours présent, avec une moyenne de 6 à 7 minutes pour chaque chanson. Pour X-Japan et pour tous leurs fans de plus en plus nombreux dans le monde, il s’agit d’un nouveau, on l’espère, départ et qu'une ère nouvelle est entrain de voir le jour.







Discographie

Albums

Vanishing Vision (14 avril 1988)
Blue Blood (21 avril 1989)
Jealousy (1er juillet 1991)
Art of Life (25 août 1993)
Dahlia (4 novembre 1996)


Singles

I’ll Kill You (juin 1985)
Orgasm (avril 1986)
Kurenai (1er septembre 1989)
Endless Rain (1er décembre 1989)
Weekend (21 avril 1990)
Silent Jealousy (11 septembre 1991)
Standing Sex (25 octobre 1991)
Say Anything (1er décembre 1991)
Tears (10 novembre 1993)
Rusty Nail (10 juillet 1994)
Longing – Togireta Melody (1er août 1995)
Longing – Setsubou no Yoru (11 décembre 1995)
Dahlia (26 février 1996)
Forever Love (8 juillet 1996)
Crucify my Love (26 août 1996)
Scars (18 novembre 1996)
Forever Love – Last Mix (19 décembre 1997)
The Last Song (18 mars 1998)
Forever Love – The Last Version (7 novembre 2001)
I.V. (28 janvier 2008)


Albums Live

Hametsu ni Mukatte (cd edition) 7.1.1992 Tokyo Dome Live (1er janvier 1995)
Live Live Live Tokyo Dome 1993-1996 (15 octobre 1997)
Live Live Live Extra (5 novembre 1997)
Live in Hokkaido 12.4.1995 Bootleg (21 janvier 1998)
Art of Life Live (18 mars 1998)
The Last Live (30 mai 2001)


Compilations

A Musicbox for Fantasy (12 décembre 1992)
X Singles (21 novembre 1993)
B.O.X Best Of X (1er décembre 1996)
Ballad Collection (19 décembre 1997)
Singles – Atlantic Years (25 décembre 1997)
Star Box (30 janvier 1999)
Perfect Best (24 février 1999)
X Japan Best – Fan’s Selection (19 décembre 2001)
Rose and Blood (Inidies of X) (5 mai 2002)
X Japan Completz II (Cd+Dvd) (1er octobre 2005)
Aoi Yoru Shiroi Yoru Complete Edition (25 juillet 2007)
X Japan Returns Complete Edition (25 juillet 2008)


Vhs

Xclamation (1 août 1987)
Blue Blood Tour Bakuhatsu Sunzen Gig (1 juin 1989)
Shigeki ! Visual Shock Vol.2 (28 décembre 1989)
Visual Shock Vol.2.5 Celebration (1er septembre 1990)
Visual Shock Vol.3 Shigeki Yume no Nakadakeni Ikite (30 septembre 1991)
Visual Shock Vol. 3.5 Say Anything X Ballad Collection (21 décembre 1991)
Vol.4 7.1.1992 Tokyo Dome Live (1er novembre 1992)
Visual Shock Vol.4 Hametsu ni Mukatte 7.1.1992 Tokyo Dome Live Visual Shock
X Clips (1er janvier 1995)
Dahlia The Video Visual Shock*5 Part 1 (1er janvier 1997)
Dahlia The video Visual Shock*5 Part 2 (5 mars 1997)
Dahlia Tour Final (29 novembre 1997)
X Japan Clips II (24 novembre 2001)
The Last Live Video (29 mars 2002)


Dvd

X Clips (5 juillet 2000)
Blue Blood Tour Gig (5 septembre 2001)
?? Visual Shock Vol.2 (5 septembre 2001)
Visual Shock Vol.2-5 Celebration (5 septembre 2001)
Visual Shock Vol.3 (5septembre 2001)
Visual Shock Vol.3-5 Say Anything – X Ballad Collection (5 septembre 2001)
Visual Shock Vol.4 07-01-1998 Tokyo Dome Live (5 septembre 2001)
X Japan Clips II (24 octobre 2001)
The Last Live Video (29 mars 2002)
Dahlia The Video Visual Shock*5 Part I & Part II (4 décembre 2002)
Dahlia Tour Final (4 décembre 2002)
Art of Life 31-12-19993 Tokyo Dome (24 septembre 2003)
Part 1
Part 2
Part 3
Part 4
Aoi Yoru 30-12-1994 § Shiroi Yoru 31-12-1994 Tokyo Dome 2 Days (25 juillet 2007)
X Japan Returns Complete Edition Dvd Box (29 février 2008)

Autres titres :
Blue Blood
Born to Be Free live
Drain
Endless Rain live
I.V. live Tokyo dome 2008
Jade live
Kurenai Live 1992
Kurenai live The Last Live
Rose of Pain - tourné à Paris
Rusty Nail Amv
Sadistic Desire live
Voiceless screaming
White Poem
X

Divers liens :
Film Gig
Funérailles d’hide
Hard luck woman
Heath solo basse
Les touts débuts
Making Of Dahlia
Parodie Kurenai chantée faux
Parodie Last live
Solo de batterie Yoshiki
Solo hide
Taiji basse solo
Tokyo Pop
Vidéo montage
Visite chez X-Japan
Yoshiki et Toshi à la radio




YOSHIKI



Né le 20 novembre 1965 à Tetayama, Yoshiki Hayashi est avec Toshi le co-fondateur de X-Japan et son pilier central. Né pour faire de la musique, Yoshiki est un pianiste de talent et un virtuose à la batterie. Compositeur de génie, il pouvait écrire des morceaux de métal comme des concertos classiques. Un éclectisme assez rare dans le monde musical.
Il a vécu deux drames dans sa vie : étant enfant, le suicide de son père par pendaison, et plus tard, la mort accidentelle de son ami hide aussi par pendaison. Ces deux évènements vont être la raison de sa profonde mélancolie, mais surtout qui témoigne d’une profonde tristesse.

Enfant, Yoshiki a appris très tôt le piano. Il est aussi très bagarreur et c’est pour canaliser cette énergie que sa mère lui achète une batterie. Les études ne l’intéressent pas et ne désire qu’une chose, faire du rock. Les seules matières qui éveillent son attention sont les langues. Avec l’avènement du groupe X, Yoshiki est épanoui et s’y consacre à deux cents pourcents. Perfectionniste, il est à la base de la plupart des morceaux de X. Devant les caméras, il est très timide. Par contre sur scène, il est déchaîné et émotionnel. Il a aussi des caprices de rock star, cela lui arrivait défoncer sa batterie sur scène ou de ruiner quelques chambres d’hôtel. Il est tellement énergique sur scène qu’il fut souvent victime de claquage musculaire et d’évanouissement. Les médecins lui ont pourtant conseillé d’arrêter la batterie, mais pour lui, jouer de la batterie, c’est vivre.

La mort dans l’âme, il dissout le groupe X-Japan. La mort d’hide lui a porté un coup fatal. La dépression le guette, mais il parvient à surmonter la pente en s’attelant à d’autres projets comme Violet Uk, S.K.I.N., ou d’évènements comme la cérémonie d’anniversaire de l’empereur du Japon. Il a aussi composé de nombreux morceaux classiques et orchestraux, et il a aussi arrêté pendant quelques années de jouer de la batterie, car il avait difficile à faire le deuil d’hide. Après X, il s’exile à Los Angeles pour se consacrer à sa boîte de production « Extasy Records ». Il a produit des groupes comme Luna Sea, Glay, Zi:Kill, Dir en Grey ou Trax. Son installation aux Etats-Unis lui a permis de collaborer avec de grandes personnalités : Roger Taylor le batteur de Queen, George Martin le producteur des Beattles et pourl’album « Kiss my ass » en hommage au groupe Kiss. La réunion de X et de ses membres donne un nouvel élan à sa carrière et à sa vie, même s’il doit ronger son frein pour le moment à cause d’ennuis de santé.

Divers liens :
Cérémonie d’anniversaire de l’empereur
Japan Expo 2008 très furtif
Pub
Violet UK
Yoshiki & Nicole Scherzinger
Yoshiki et ses groupies


TOSHI



Toshimitsu « Toshi » Deyama est né à Chiba le 10 octobre 1965. Chanteur, guitariste et pianiste, il excelle surtout en chant. Il a une voix assez haute, aigue et mélodieuse, rauque à ses débuts et plus pure au fil des ans.
Etudiant modèle, il aspire à devenir médecin, yoshiki le convainc de faire carrière sur la scène Jrock avec le groupe X. Sur scène, il chante avec toutes ses tripes et tout son cœur. Mais après avoir renoncé à X, il se consacre à sa carrière solo, une musique à dimension spirituelle et sociale : la « Healing Music » selon ses propres termes. Il se produit dans des mini-concerts pour les gens défavorisés, les oubliés ou les personnes dans la souffrance. Sa musique est composée par lui et son ami Masayo. Enfin, via son blog, il annonce le désir de retravailler avec Yoshiki et avec X. Depuis lors, il a un peu laissé de côté sa healing music pour revenir à des projets beaucoup plus rock. Toshi est de retour.

Divers liens :
Made in heaven
Toshi interview


HIDE

Voir Topic hide


PATA



Né le 4 novembre 1965 à Chiba, Tomoaki « Pata » Ishizuka est le second guitariste de X-Japan. Personne discrète et très timide, il n’en est pas moins un guitariste de génie qui fait de lui une des stars de la scène japonaise actuel. C’est par l’intermédiaire d’hide qu’il rejoint X en 1987. Au style très sobre, Pata est un adepte des guitares Gibson Les Paul. Il adore les chats et il est passionné par le base ball. Il a aussi un goût immodéré par le whisky Jack Daniels. Lors des concerts, il a toujours eu une bouteille à proximité et son penchant pour cette boisson est imagé dans le clip « Week-end ». Pour l’anecdote, lorsqu’on a demandé a Yoshiki comment les autres membres ont-ils influés sur la musique de X, il a déclaré : « Pata était toujours entrain de boire, donc il demandait souvent de ne pas le déranger. »
A la dissolution de X, il fonde avec Heath le groupe Dope Headz, un projet assez éphémère. Pata est aujourd’hui membre de l’excellent groupe instrumental Ra:in et il répond présent à la réunification de X. Très récemment, il s’est présenté à la Japan Expo 2008 afin de présenter à ses fans français le nouvel album de Ra:in, Metal Box, et a remis ça en 2009.

Divers liens :
Pata à l’aéroport
Pata à Paris
Pata birthday
Pata parle… très rare !!!
Ra:in


TAIJI



Taiji Sawada est né le 12 juillet 1966 à Chiba. Il a été bassiste de X de 1986 à 1992. Bassiste de génie, il a composé de nombreux morceaux pour le groupe comme « Desperate Angel » ou « Voiceless Screaming ». Taiji a son propre style, un look de cowboy tatoué. Il a aussi une forte personnalité qui s’est accommodé assez mal avec Yoshiki. Suite à certaines divergences, il quitte X en 1992. Après X, il connaît des moments difficiles, mais il parvient à s’en sortir. Même s’il a moins de succès aujourd’hui, il est toujours présent la scène japonaise et il a fait partie des groupes comme Loudness ou D.T.R. . C’est seulement lors des funérailles d’hide qu’il revoit les anciens membres de X qu’il avait perdu de vue. Récemment, il fut victime d’un accident qui l'a laissé presque handicapé. Mais grâce à une volonté de fer, il est complètement guéri et a encore de nombreux projets.

Divers liens :
Fan video part 1
Fan video part 2


HEATH



Né le 22 novembre 1968 à Anagasaki, il est le plus méconnu des membres de X. Après avoir sillonné de nombreux groupes, il remplace Taiji à la basse en 1992. Il apporte à X sa touche personnelle avec un son plus fouillé. Parallèlement, il mène une carrière solo. Après la fin de X, il fonde avec Pata « Dope Headz » qui s’arrête assez rapidement. Il reprend donc sa carrière solo et se manifeste lors de la renaissance de X-Japan.

Divers liens :
Hong-Kong solo
Solo Mind


SUGIZO



Né le 8 juillet 1969 à Hadano, Yasuhiro « Sugizo » Sugihara est bercé depuis sa tendre enfance par la musique. Ayant reçu une formation classique, il a plusieurs cordes à son arc, il est capable de jouer de la guitare, du violon ou de la basse. Son inspiration venu des groupes seventies et son éclectisme confère à Sugizo un son particulier, assez british.
Sugizo a connu le vedettariat grâce au groupe Luna Sea en tant que Guitar Lead. L’ironie de l’histoire veut que ce soit le label indépendants Extasy Records de Yoshiki qui produisit le premier album de Luna Sea. Sugizo fourmille de projets et entame en 1997 une carrière solo, fait des piges chez différents groupes ou forment lui-même des groupes qui pour la plupart seront assez éphémères. Le guitariste adore voyager et n’hésite pas à aller en France ou à Londres pour enrichir sa culture artistique. Début 2000, la fin de Luna Sea est officialisée. Mais Sugizo ne s’est pas démonté, et a fait ses débuts d’acteurs dans le film « Soundtrack » et dans une série « Performer Redrum ». Enfin, il est à signaler que Sugizo a une fille (né en 1996) prénommée Luna et est propriétaire de deux maisons d’éditions : CROSS (Major) et EMBRYO (Indies).
Après avoir été mis à l’essai pendant quelques concerts, il fut officialisé en printemps 2009 comme sixième membre du groupe.

Divers liens :
Rise to cosmic dance
Solo Violon
Luna Sea - Wish






Sources X-Japan

www.x-japan.fr
http://fr.wikipedia.org
www.spirit-of-metal.com
www.metalorgie.com
http://hardrock-in-japan.zikforum.com
http://x-japan.chez.tiscali.fr
www.jame-world.com


PS: Dans la discographie, chaque titre contient un lien vidéo, il faut suffit de cliquer sur le titre souhaité pour visionner la vidéo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
X-Japan (groupe culte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sources : Thrash et Heavy Metal
» Groupe personnages de Sailor Moon Japan Expo 15e Impact (2014)
» X-Japan
» Japan Expo, sur le forum depuis 2011...
» Japan Expo 13e Impact

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minami Shineyo Fansub :: Fiches Artistes-
Sauter vers: